Travail

Publié le par Kouka.Garcia

 

code-du-travail.jpgLa seule possibilité de carrière reconnue socialement pour une personne TranS, semble être encore actuellement la prostitution, le spectacle, ou le porno. (Il n'y a qu'à voir la façon dont ces personnes sont systématiquement représentées et décrites au cinéma, à la télévision, ou sur internet pour s'en apercevoir.)

 

L'État français refusant systématiquement de changer les papiers des personnes transgenres, et y mettant d'inadmissibles conditions qui n'aboutissent pas toujours pour la personne transsexuel (e)s, la plupart de cette population se retrouve donc "sans papiers" dans son propre pays. Difficile, dans ces conditions de trouver un emploi, faire des fiches de paye, déclarer à l'Urssaf... etc.

 

Certaines personnes transidentitaires, se retrouvent donc dans la précarité et l'urgence la plus absolue, du fait d'être bêtement amalgamées uniquement à des prostitué(e)s ou des transformistes fantasques sans autre possibilité de carrière par trop des gens.

 

Pourtant, nombre de trans' s'en sortent, et parviennent à intégrer tous les milieux professionnels. Le fait qu'elles soient parfaitement intégrées les rend malheureusement "invisibles", et l'opinion continue de fantasmer sur des transgenres "forcément prostituées" puisque ce sont les seules à être visibles (ou du moins présentées comme ça dans les médias)...

 

Les incompréhensions et rejets dont sont victimes les personnes trans-identitaires dans le milieu professionnel sont assez similaires aux rejets et incompréhensions rencontrés dans leur famille et chez leurs proches… Faites un petit tour dans la section " famille ", remplacez les mots " parents " et " amis " par " employeurs " et " collègues ", et vous aurez globalement un résumé de la situation.

 

Source : http://transidentites.free.fr/mapage8%2833%29/index.html

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article